Le Bruit de Ses Pas

Création 2 et 4 novembre 2018
Au Théâtre El Duende à Ivry (94)
Conception : Marion Parrinello et Louve Reiniche Larroche
Interprétation : Marion Parrinello, Louve Reiniche Larroche, Mylène Mey, Nelson Caillard, Baptiste Thiébault.
 

Telle une déclaration, « Le Bruit de ses Pas » est né d’une volonté d’exprimer ce que le rythme crée sur le corps. D’une passion, d’une excitation, d’un condensé d’émotions, j’avais cette envie de traduire dans le mouvement un élan qui existe quand la pulse, le tempo, l’entre deux temps, et le rythme saisissent l’espace.

Dans une société bruyante où l’accumulation des sons, des musiques, des bruits, des voix, des médias ne cessent de grandir autour de nous, l’homme devient de plus en plus sourd alors qu’il possède un sens fabuleux : l’ouïe. Il faut prendre le temps d’écouter et s’écouter. Ecouter le monde, l’autre et soi même. Développer une acuité sensorielle totale, rechercher de nouveaux moyens de communication comme le corps, trouver la sérénité et le silence en soi pour être au plus juste de la temporalité et vivre avec son temps.

C’est donc une réflexion sur le temps et le son qui a nourri la pièce suite à ce constat. Dans une accélération et un tourbillonnement de bruits, c’est l’acouphène qui résistera. C’est la surdité totale qui va toucher les artistes sur scène et les pousser à prendre le temps des sensations face au néant. Passer l’effroi de la solitude et de l’isolement, c’est une véritable réappropriation des autres sens qui vont permettre une renaissance de ces corps sourds. Sentir, toucher, voir, gouter pour ensuite mieux entendre, et réapprendre à écouter.

Cinq interprètes qui entrent dans une vulnérabilité, dans une sensibilité propre afin de provoquer ou de se laisser provoquer par le rythme et la vibration. Cinq danseurs – musiciens – comédien – circassien qui vont traverser une découverte, un affrontement, une cacophonie rythmique pour sentir leur propre rythmicité, celle qui existe en chacun de nous. « Le Bruit de ses Pas » met en corps l’impalpable, l’audible et le silencieux.