Plissé

Création 12 avril 2015
A Mandres les roses (94)
Conception et chorégraphie : Marion Parrinello
Interprétation : Marion Parrinello
Pianiste : Gilbert Parrinello
Musique (live) : Gnossienne de Satie, Rapsodie Hongroise de Liszt…

Plissé est une parenthèse musicale et poétique qui révèle deux présences en relation : un corps et un piano…

Plissé est une image sonore. Une parenthèse musicale et poétique. Le martèlement de cordes frappées d’un piano qui impose par sa présence sur scène, immobile, et crée de la matière corporelle pour la danseuse. Une poésie du son et du corps, un mouvement de l’ordre de l’hypersensibilité, un corps audible qui crée des liens invisibles avec les mélodies de Satie, de Liszt. Le piano guide le mouvement, et n’est plus seulement un instrument mais devient un partenaire vivant et réel. La relation devient humaine entre le corps et le son. Une intensité produite par la projection de l’émotion créée sur scène; de la douceur, du fluide et léger, de l’aérien autant que de la puissance, de la violence et de la force.

« Dans une étreinte du corps et de l’instrument, je me demande quels effets, quelles histoires se créent entre le corps et le son. Le piano comme réceptacle, comme support doux et confortable jusqu’à la lutte contre l’objet, l’instrument, le corps, le pianiste. Alter-égo ou rapport de deux forces inégales, le piano et la danseuse jouent la découverte, l’expérience poétique et se retrouvent à l’unisson telle une même vibration… »